RPG Fairy Tail Destiny
Si toi aussi tu aimes Fairy Tail, rejoins nous. L'aventure te tend les bras et n'attend plus que toi, jeune mage ! Incarne un personnage inventé ou bien un mage déjà existant et entre dans le monde de la magie !
Info : Les personnages inventés sont autorisés mais soumis à de fortes restrictions, il faut jouer ceux du manga en priorité. Lorsque tous les personnages (ou la grande partie) sera prise, ils seront à nouveau acceptés.



 

Partagez|

Magia || Solo - UnderConstruction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Mage Solitaire {S}


16 messages.
Inscrit le 10/08/2012.

Feuille de personnage
Expérience:
111/3000  (111/3000)
Guilde: Mage solitaire
Magie: Manipulation du Temps (Dial Connected)


MessageSujet: Magia || Solo - UnderConstruction Sam 1 Sep - 17:02

(Note : Ce RP Solo est en faite plusieurs petites histoires, souvent tirées de musiques ou simplement tirées de mon imagination. Ces petites histoires se passant à plusieurs endroits différents, Clover, Magnolia, Crocus et autre, je poste le sujet ici ~ )


Tōkyō Teddy Bear.
Chanson Thème


« Je ne veux pas te perdre ... Phantasmagoria ...
- ...
- Pourquoi tu ne dis rien ? Hein, dis-moi ... Phantasmagoria ...
- ... »

Un simple soupir, elle se recroquevilla sur elle-même, fixant le dos de son amie qui ne daignait lui souffler un mot, une petite phrase gentille qu’elle espérait tant entendre, non, elle se contenta de partir, refermant la porte derrière elle pour laisser sa compagne seule dans la noirceur de la pièce ... une nouvelle fois ... encore une fois la blonde s’en était violemment prise à la violette pour des raisons idiotes ... l’avoir simplement vue dans la rue, discutant avec une personne étrangère, elle semblait tellement insouciante à ce moment là, elle n’a pas pu supporter ça plus longtemps et avait entamer le sujet à table, faisant voler les meubles, hurlant, pour finalement se calmer et se coller dans un coin de la chambre, sous le regard froid de l’autre femme qui la dévisageait, comme elle le faisait si souvent, fermant la porte derrière elle sans un bruit ... sans une parole ...

« Je reviendrais une fois que tu seras calme », c’est ce que lui signifiait ce regard noir, chacune savait que l’autre pourrait la tuer sous le coup de la folie, mais la blonde savait très bien que rien ne retienait la violette avec elle, qu’elle pourrait partir et la laisser de nouveau ...

« Je suis désolé ... Phantasmagoria ... »

Elle ne revint pas ... le regard rivé sur l’une des nombreuses pendules de la pièce, les secondes ressemblaient à une éternité, les minutes semblaient interminables et les heures la détruisait petit à petit ...

« Que fait-elle ? Où est-elle ? Parle t-elle à quelqu’un actuellement ? Est-elle en danger ? Es-ce qu’elle va bien ? Devrais-je aller la chercher ? Mais, es-ce qu’elle risque de le prendre mal ? Que devrais-je faire ? Pourquoi ? Pourquoi ? »

Toutes ses questions se bousculaient dans sa tête, se tordant les doigts, suivant le cycle des aiguilles, tantôt terrifiée, tantôt triste, tantôt sanglotante, tantôt silencieuse, et elle finit par l’avouer, elle n’était rien sans la violette, rien de rien, un bout de chair juste bon à jeter et bon à tuer de simples innocents discutant simplement avec cette femme ... si seulement elles ne s’étaient jamais rencontrées, rien ne serait pas pareil ...

Peut être serait-elle une mère de famille, une dépravée ou une simple mage, peut être serait-elle heureuse, peut être serait-elle triste, peut-être connaîtrait-elle l’amour, peut-être préférerait-elle la solitude ... elle soupira, posant sa tête sur ses genoux en tremblant ...

« Et si elle était partie pour de bon ? Se demanda t-elle tout haut. »

Elle du rester ... une bonne demi-heure encore à se morfondre dans son coin, les yeux lourds, elle s’assoupit un court instant avant d’être réveillée par la grosse horloge qui se mit à sonner ...

« Minuit ... Se dit t-elle. Phantasmagoria est partie depuis bientôt trois heures ... »

Se frottant les yeux, elle se leva, enfila un rapide manteau et sortie sous la pluie battante qui avait chassé les étoiles depuis peu, se protégeant du mieux qu’elle pu, elle manqua glisser à de nombreuses reprises dans ses claquettes ouvertes, se protégeant tant bien que mal du froid lui glaçant ses jambes nues de sa simple nuisette, elle était sortie dehors en trombe, ne prenant pas la peine de se changer.

Elle courrait ... courrait encore et encore, mais aucune trace de la jeune femme, de plus en plus essoufflée, gelée et épuisée, elle avait fini sa recherche en marchant, s’inquiétant à chaque pas qu’elle faisait, scannant les rues à la recherche d’une chevelure violette, en vain, les rues étaient désertes, seule la pluie cassait ce silence pesant ... elle avait fini par s’arrêter ...

Elle s’assit à un banc, elle avait perdu espoir, c’était fini, elle était partie, elle devait être loin à présent ... quelqu’un l’avait peut être hébergée, peut être qu’elle ne rentrerait jamais à la maison ... Laissant les larmes coulaient le long de ses joues, elle ouvrit enfin la bouche, se mettant à chanter doucement, comme pour ne pas effrayer la nuit.

« Maman, Papa, désolé pour tout
Mes genoux tremblent et je suce mon pouce
Grand frère, grande soeur, à la prochaine fois
J'ai écrasé le talon... de mes chaussures usées !
»

Elle replaça correctement sa capuche sur sa tête.

« Je découpe un motif en pleine vanité
Peu importe à quoi ça ressemblera, du moment que je puisse changer.
‘’Je veux être aimée’’, ces mots me brûlent les lèvres
Si seulement je pouvais trouver des ciseaux...
Je serais capable de couper mon visage !
»

Elle se stoppa un instant, se recroquevillant de nouveau sur elle-même, serrant ses genoux gelés contre son corps.

« Allez vas-y, écoute ces paroles parfaitement parfaites
Je n'ai besoin de rien, seulement de quelques neurones
Why not, I don't know

Ce que te réserve l'avenir, les blessures des jours à venir...
Ouais vas-y, débarrasse-toi de tout ça
Et comble le vide derrière tes coutures !

Les gars, au revoir
Professeur, portez-vous bien
Je bave sur les battements de mon cœur
»
Elle lâcha un soupir, fermant les yeux, frigorifiée.

« Mais que vois-tu vraiment ?
En fait je vois une imbécile !
Mais que vois-tu vraiment ?
En fait je vois une imbécile !

Aaah... Ça ne suffit toujours pas !
Il me faudrait une plus grande machine à coudre
Pour pouvoir transpercer mon cœur.
»

Elle renifla, essuyant le torrent de larme coulant de ses yeux.

« Allez vas-y, écoute ces paroles parfaitement parfaites
Je n'ai besoin de rien, seulement de quelques neurones
Why not, I don't know

Ce que te réserve l'avenir, les blessures des jours à venir...
Ouais vas-y, débarrasse-toi de tout ça
Et comble le vide derrière tes coutures !
»

Un bruit de talon la stoppa brusquement, mais elle ne posa aucun regard vers la provenance du bruit, continuant sa chanson.

« Il n'y a déjà plus rien, il n'y a plus rien,
J'ai tout arraché...
Même mes cellules, tout dérive vers cet océan de fils à coudre
Ouais, je ne suis rien, je ne suis rien,
Seulement bonne à jeter...
Je n'ai même plus quelque part où rentrer
»

Les pas se rapprochèrent, et alors qu’elle allait ouvrir de nouveau la bouche pour continuer, on lui coupa la parole.

« Preuve de ton existence

Oh, ferme là, sale corps plein de mensonges !
Tu veux en finir, tu veux tricher,
Maintenant, réponds-moi...
Tu ne sais pas changer ? Tu veux changer ?
Y'a vraiment rien ? Mais je ne suis pas ainsi !
C'est bon, j'ai déchiré mes coutures en milles morceaux...

Je taille la flamme de ma vie dans ces jours bouillants
Peu importe qui je deviens, du moment que je puisse changer
»

Elle releva le regard d’un coup, au même moment, la pluie se stoppa, tombant sur un parapluie dans un léger clapotis, son regard se porta vers une jeune femme aux cheveux violets, légèrement gênée, bien qu’abordant un air blasé sur son visage.

« Tu sais bien que je déteste quand tu chantes cette chanson, elle ne te correspond pas du tout. »

Au début, elle ne bougea pas, refusant d’abord de croire à la personne devant elle, puis finalement, elle se jeta à son cou en pleurant.

« Ne refais plus jamais ça Phantasmagoria, je suis désolé .... je suis désolé ... Où étais-tu partie ? Demanda t-elle.
- J’étais simplement partie en attendant que tu te calmes, puis finalement je suis tombée sur des pâtisseries, je me suis dis que ça pourrait te faire plaisir. Répondit-elle, montrant ses achats à sa compagne. Et, que fais-tu dehors à cette heure si tardive ? Et surtout, vêtue comme ça ?
- Je me suis inquiétée, idiote ! »

La violette souris, ébouriffant les cheveux trempés de la blonde, reprenant sa route en lui présentant sa main, main qu’elle accepta sans rechigner, se serrant contre elle en souriant ... vraiment ... elle s’était bien inquiétée pour rien ... quelle idiote ...

« Phantasmagoria ... je t’aime ...
- Je ... moi aussi ... Child ... »

(NDA : Voilà, la seule déprime des petites histoires, Tokyo Teddy Bear, ça gère, je me sentais obligé de faire ça.
L’histoire est vu par Child, je voulais absolument lui réserver un petit RP solo même si il ne s’agit pas du personnage principal que je joue. Au début Child devait mourir dans l'histoire de Phantasmagoria, mais j'aime son côté détraqué et parano ~ )


World End's Dancehall.
Chanson Thème



UnderConstruction ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Magia || Solo - UnderConstruction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Fairy Tail Destiny :: Autres Lieux :: Autres lieux et villes de Fiore-